03 AttivitaOn peut arriver en Valsavaranche en printemps, lorsque la brise de fond de val vient de se tiédir en caressant la première soldanelle sortie de la neige, tandis que là haut, sur le manteau épais, les amateurs d’un ski dégagé dos schémas habituels, poursuivent encore une recherche de liberté.

Ou l’été, lorsque le bouquetin et le chamois ont déjà remonté les hautes prairies, lorsque les cabanes de berger rouvrent, les torrents tapagent et les yeux bleus dos petits lacs alpins, remué la dernière patine de l’hiver, rouvrent à réfléchir le profit des sommets, promesse séduisante d’excursions toujours rêvées.

En automne, lorsque le ciel est plus limpide, l’euphorie de l’été s’apaise et il suffit un tricot en plus pour recréer le plaisir subtil du contact avec une nature que l’homme a su respecter: la marmotte creuse son refuge hivernal et nous nous retrouvons le soir à savourer lentement un petit verre de marc, dans la tiédeur saine de la salle de séjour, parmi les amis désireux de raconter.

En hiver, lorsque la neige est scintillante et dans le silence soleillé des plateaux immaculés, court le bruissement rapide des ski fins, losqu’on se sent dos privilégiés et on voudrait partager cette plénitude avec quelqu’un: et après la joie de la rentrée à la table fumante, à la découverte agréable d’une gastronomie simple et exquise, au crépitement de la cheminée.

 

Questo sito consente l'invio di cookie di terze parti. Se acconsenti all'uso dei cookie fai click su OK, Questo sito consente l' invio di cookie di terze parti. Se acconsenti all'uso dei cookie fai click su OK, privacy policy.

  Accetto i Cookie di questo sito